Hashima : ile aux paysages de carte postale

Perdu au cœur de la mer d’Amakusa, Hashima est une île localisée à une vingtaine de kilomètres de Nagasaki. En 1810, un important gisement houiller y a été découvert. En 1890, le conglomérat nippon Mitsubishi acheta l’île et y installa une exploitation minière. Ensuite, une ville y est née afin d’accueillir les ouvriers et leurs familles. Petit à petit, l’île originelle a été agrandie en raison de fort taux d’accroissement de la population locale et mesure 480 m de long et 160 m de large. D’ailleurs, vers les années 1950, cette ville faisant partie des agglomérations les plus peuplées de la planète.En visitant les lieux, vous trouverez les ruines des écoles, de l’hôpital, des appartements, des commerces et des bâtiments administratifs d’Hashima. Outre cela, cette zone industrielle a connu une baisse considérablede l’activité minière à cause de l’entrée dans le monde du pétrole. De ce fait, les résidents ont définitivement quitté les lieux en 1974. À partir de là, Gunkanjima est devenu une destination qui ne cesse d’impressionner le plus grand nombre.

Hashima, un endroit d’exception sur Terre

Depuis son abandon en 1974, Hashima s’est délabrée rapidement sous l’influence des typhons, des orages et de l’air salé de la mer. De par son cadre et son histoire, plusieurs individus ont demandé l’intégration de cette île dans le patrimoine mondial de l’UNESCO depuis les années 2000. Toutefois, la Corée du Sud s’y est opposée, car au cours de la Seconde Guerre mondiale, cette ville a été le centre de crime de guerre important envers les travailleurs forcés sud-coréens et chinois qui s’y trouvaient. Ainsi, ce n’est qu’en juillet 2015 que Gunkanjima fut officiellement classé au sein de l’UNESCO. En outre, le cadre délabré d’Hashima a attiré divers écrivains, cinéastes et documentaristes. Par exemple, des scènes de « Skyfall », un volet de James Bond, y ont été tournés et ce site a aussi inspiré Christopher Nolan pour le film « Inception ». Ces 2 grandes productions cinématographiques et bien d’autres productionsdu genre ont engendré le développement du tourisme à Nagasaki au cours d’un voyage au Japon.

Comment y aller et comment se déroule la visite ?

Avant 2009, l’île d’Hashima était interdite aux visites. Depuis 2011, la municipalité de Nagasaki a effectué quelques travaux pour promouvoir le tourisme à Gunkanjima. D’une part, il faut savoir que seulement un dixième de l’île est ouvert au public Le reste est encore classé dangereux pour tous. L’expéditionofficielle dure 3 h et se divise en différentes parties. À chaque arrêt, les guides vous narreront l’histoire des immeubles qui vous entoureront. D’autre part, si cela ne vous convient pas, vous avez la possibilité de demander une dérogation spéciale auprès de la municipalité de Nagasaki afin que vous puissiez explorer les moindres recoins de cette ville pittoresque. Ainsi, vous visiterez le Bloc 30 (1er bâtiment en béton armé d’Hashima construit en 1916), le Bloc 65 (building emblématique en forme d’U), l’hôpital, les écoles et bien d’autres encore.

Articles similaires