Marché flottant de Damnoen Saduak au Pays du Sourire

Damnoen Saduak représente le plus gigantesque marché flottant thaïlandais. Ce marché se trouve à 2h30 à l’occident de Bangkok. Vous pouvez prendre une large et étroite pirogue regorgeant de fruits et fleurs de toutes les couleurs, et y croiserez de multiples dames, toute souriante, déclinant des objets de toute espèce.

L’image d’un marché flottant

Pénétrer dans un marché flottant, c’est s’enfoncer dans un assemblage de canaux, embarquer sur un sampang et de ce fait respirer de l’intérieur cette ambiance gorgée de vie, de goûts et d’arômes. Rarissime dans la métropole, les marchés flottants restent toujours très prisés dans la contrée. Malgré une généralité indûment refondé pour les exigences du tourisme, le marché de Damnoen Saduak reste connu pour la conservation de tout son naturel et reste de nos jours l’un des marchés qui flottent les plus communs de Thaïlande.

Position du marché de Damnoen Saduak

Région de Ratchaburi, Damnoen Saduak se trouve entre Nakhom Pathom et Samut Songkhram, à 100 km du sud-ouest de Bangkok. Ce petit village, devenu inratable dans la contrée, par le biais de son réseau de khlongs étirés, renferme une variété de marchés flottants éparpillés dans divers quartiers, mais la majorité des voyageurs se rendent instantanément au plus imposant Ton Kem. La danse des pirogues commence à partir de 6 heures du matin tandis que le soleil apparaît doucement à l’horizon enjolivant les khlongs d’une légère lumière. Ces échanges commerciaux, surtout, représentaient par les dames, ont su garder des coutumes millénaires ; elles affichent le costume de traditionnel : chapeau de paille, chemise ajustée, vêtement caractérisant la race paysanne.

Consommer sur place sans modération à petit prix

Calme dominant, à la cadence du clapotis de l’eau, les commerçantes négocient leurs marchandises aux péniches à quai ou en partance. Les sampangs encombrés exhibent d’authentiques éventaires afin de présenter leurs savoureuses denrées fraîches : tels que les légumes, les fruits, les épices et une quantité de ravitaillement. Certaines marchandes, installées en tailleur dans leur embarcation, s’avèrent aussi décontracté que devant leurs fourneaux ; elles préparent sous nos yeux de succulents plats, tranchant de petits nems tout juste mijotés dans la poêle et proposant une soupe bouillonnante sortant du faitout. Les vivres échangés sur les eaux sont immédiatement mangeables sur terrains : divers agrumes frais ici, un éventail de gâteaux suaves par là et une noix de cocotier tout juste coupée pour la boisson. En échange de quelques sous vous pourrez savourer, au fil de l’eau, l’un des optimums petits déjeuners !

Articles similaires